Le réchauffement climatique

 

La lutte contre le réchauffement climatique constitue un aspect important
de la politique européenne en matière de développement rural.

 

Le réchauffement climatique est un phénomène mondial qui est devenu une préoccupation environnementale majeure, avec des conséquences importantes sur les écosystèmes et la biodiversité, l'accès à l'eau, les zones habitables et diverses activités socio-économiques, dont l'agriculture.

Si les projections diffèrent selon les scénarios, une tendance se dégage pour la Belgique d’ici la fin du XXIème siècle, avec une augmentation des températures qui oscille entre 1.7 °C à 4.9 °C en hiver et entre 2.4 °C et 6.6 °C en été. Ces changements climatiques auront un impact sur l’agriculture, notamment à travers :

  • des variations du régime des précipitations et une élévation des températures
  • une fréquence plus élevée des événements climatiques extrêmes (sècheresses, tempêtes, inondations)
  • des variations des rendements agricoles
  • une acclimatation des espèces cultivées et/ou des ravageurs à ces nouvelles conditions

 

En Wallonie, selon l'Agence Wallonne de l'Air et du Climat (2014), les principaux gaz à effet de serre (GES) responsables de ce réchauffement sont :

  • le gaz carbonique (CO2), avec 81 % des émissions
  • le protoxyde d’azote ou oxyde nitreux (N20), avec 8 % des émissions
  • le méthane (CH4), avec 8 % des émissions

 

Le saviez-vous ?

Les gaz à effet de serre n’ont pas tous le même impact, lui-même exprimé en terme de « potentiel de réchauffement global » (dont la valeur de référence est basée sur le CO2). Le CH4 et le N2O sont de puissants gaz à effet de serre puisque le potentiel de réchauffement du méthane est 25 x plus élevé que celui du CO2 et celui du protoxyde d’azote 298 x élevé (source : AWAC).

Pour en savoir plus :
Agence Wallonne pour l'Air et le Climat
Climat.be
Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat